Investir en SCPI ou OPCI ?

Certains investisseurs sont confrontés à un dilemme : placer leur argent dans une SCPI ou plutôt dans un OPCI. Quel serait le choix le plus judicieux ? Pourquoi faudrait-il investir dans l’un au lieu de l’autre ? Autant de questions qui nécessitent quelques éclaircissements pour s’orienter vers le bon chemin.

Les points communs

L’investissement en « pierre papier », c’est, en quelque sorte, la famille qui réunit OPCI et SCPI. Et lorsqu’il s’agit de membres d’une même famille, il y a bien sûr quelques similarités entre les deux. En effet, le principe de base est carrément le même. Les épargnants vont s’acheter des parts de ces deux types de placements pour ensuite en obtenir des dividendes, générés par des actifs immobiliers. Ils sont tous les deux gérés par des sociétés spécialisées qui vont se charger de réinvestir le capital des associés pour ensuite en tirer des bénéfices. L’Autorité des marchés financiers (AMF) garde un œil particulier et contrôle ces entités de manière rigoureuse. Aucune société ne peut d’ailleurs opérer sans son agrément.

Les différences

Si les deux plateformes fonctionnent par capitalisation des épargnants, la nature des actifs utilisés par les deux n’est pas tout à fait la même. En effet, du côté des SCPI, il s’agit à 100 % d’actifs de type immobilier professionnel, destinés à la location. Du côté des OPCI par contre, il est toujours question de réinvestir le capital dans l’immobilier, mais seulement à une certaine proportion qui va de 55 % à 90 %. Le reste se constitue de produits de la bourse ou d’autres produits financiers, et d’un minimum de 5 % de liquidité pour faire face à d’éventuelles sorties de détenteurs de parts. Chacun des deux placements a aussi sa propre fiscalité. Les SCPI sont, par exemple, soumises au régime de l’impôt foncier, tandis que pour les OPCI, ils peuvent être soumis à différents régimes selon le choix de chaque épargnant. Pour mieux comprendre, suivre ce lien.

Faire le bon choix

Il faut savoir que les deux types de placements (OPCI et SCPI) sont différents sur quelques points et s’adaptent chacun à divers besoins. Cependant, il existe aussi une proportion différente des risques que les investisseurs encourent. Si les SCPI investissent à 100 % dans des actifs immobiliers, il y a alors moins de risque de volatilité. C’est le contraire des OPCI dont les parts se constituent en partie de produits de la bourse. En cas de crise, il est très difficile de maîtriser le marché financier qui est plus susceptible de s’effondrer. Voilà pourquoi il serait plus judicieux de choisir les SCPI. Toutefois, accéder aux OPCI engendre moins de frais, et les rendements dépassent souvent ceux des SCPI.
Il ne semble pas évident de sélectionner entre les deux. Les adeptes des SCPI défendent leur placement grâce à l’argument « moindre risque ». Du côté des OPCI, c’est la carte rendement qui est utilisée.

Articles similaires

Pourquoi choisir d’investir en SCPI plutôt qu’en OPCI ?

Ces deux types de placements ont des points communs en étant de la même famille. Mais les différences qu’ils ont…

SCPI ou OPCI : lequel de ces deux placements choisir pour son investissement immobilier ?

Pour avoir du rendement sans se soucier de la gestion, il faut bien choisir le meilleur placement lorsqu’il s’agit d’investir…

Les principales différences entre la SCPI et l’OPCI

Pour investir efficacement dans un patrimoine immobilier, il faut savoir qu’il existe à l’heure actuelle deux produits intéressants. Il s’agit…